Prévenir les risques psychosociaux au travail : l’affaire de tous

Alors que le sujet du « mal-être au travail » est devenu omniprésent dans les médias, l’ORRPSA (Observatoire régional des risques psychosociaux en Aquitaine), hébergé et soutenu par le COMPTRASEC, a organisé le 6 décembre dernier sa deuxième journée annuelle.
Autour de la question de la prévention, des universitaires internationaux se sont attachés à identifier les préalables fondamentaux de la prévention, tandis que les professionnels nous faisaient part de leur retour d’expérience dans des cas concrets, tels les restructurations d’entreprise ou la prévention en PME-PMI.
Les échanges continus avec la salle, 250 participants venus de toute l’Aquitaine, ont révélé les préoccupations très fortes et les attentes pressantes autour de l’appréhension des risques psychosociaux au travail.

Illustration d’entête : licence CC BY 2.0 – auteur : Jared Tarbell

L’ORRPSA a pour vocation de fédérer et d’organiser en Aquitaine les recherches interdisciplinaire sur les risques psychosociaux ainsi que de créer des interactions entre les acteurs de la prévention et les chercheurs. La journée d’étude annuelle de l’observatoire contribue pleinement à ces objectifs en améliorant l’état des connaissances et en renforçant le lien entre les mondes professionnel et scientifique.

Auteur
Loïc Lerouge, chargé de recherche au CNRS

Journée de référence
Risques psychosociaux : tous préventeurs ? 2ème journée d’études de l’Observatoire Régional des Risques Psychosociaux en Aquitaine (ORRPSA) organisée par le COMPTRASEC [Centre de droit comparé du travail et de la sécurité sociale, UMR CNRS 5114] et le laboratoire de Psychologie, santé et qualité de vie [EA 4139, Université Bordeaux Segalen] le 6 décembre 2012.
Partenaires : CARSAT Aquitaine, CNRS,
Direccte

Permettre aux acteurs d’accéder aux connaissances

La demande est importante et l’ambition de l’Observatoire se traduit par une amélioration des connaissances des risques psychosociaux, mais aussi par un accès de ces connaissances aux acteurs de la prévention des risques psychosociaux. Le succès d’affluence, la représentation de tous les corps de préventeurs et le haut niveau des interventions est une parfaite illustration de cet état d’esprit. Le format du programme a également contribué à la réussite de cette journée avec une matinée qui était consacrée à une approche théorique du sujet se poursuivant progressivement vers une approche pragmatique. L’après-midi était ensuite consacrée à des ateliers portant sur des retours d’expérience, mais aussi sur la nécessité de travailler sur l’approche des risques psychosociaux dans les petites entreprises. Cette journée a également permis aux étudiants des Masters professionnels de droit des relations de travail dans l’entreprise et de psychologie du travail d’accéder à une connaissance théorique, mais aussi de terrain et de créer des liens avec leurs futurs interlocuteurs.

Dans le cadre de l’accès aux connaissances, mais aussi pour bénéficier du retour de terrain des acteurs de la prévention des risques au travail, l’ORRPSA organise également des conférences-débats. Par exemple, la première s’est déroulée le 28 juin 2012 à Bordeaux et portait sur « Les réseaux d’entraide au Québec : la structuration d’une innovation au sein des syndicats » avec la participation du professeur Denis Harrisson (UQAM), sociologue des organisations.

Développer les collaborations scientifiques interdisciplinaires

L’ORRPSA et l’organisation des journées annuelles poursuivent aussi un objectif de collaboration interdisciplinaire. A la fois au titre de l’organisation où le COMPTRASEC et le Laboratoire de psychologie, qualité de vie et de santé au travail ont collaboré, mais aussi au titre du programme scientifique. Le sujet « Risques psychosociaux : tous préventeurs ? » était traité sous l’angle du droit, de la psychologie du travail, de la psychologie de la santé, des sciences de gestion et de la médecine du travail.

L’interdisciplinarité est l’essence de l’ORRPSA, aborder un sujet de la dimension et de la complexité des risques psychosociaux au travail la rend nécessaire. L’interdisciplinarité se retrouve donc logiquement dans le fonctionnement de l’Observatoire et notamment son Comité de pilotage représentant les disciplines du droit, de la psychologie du travail, de la psychologie de la santé, de l’épidémiologie et de la médecine du travail. Enfin, l’ORRPSA bénéficie aussi de l’association de chercheurs de l’IUT HSE de l’Université Bordeaux I, du Laboratoire de recherche en information, communication et arts (Bordeaux 3), du département d’ergonomie (ENSC Bordeaux), du Laboratoire société, environnement et territoire (Université de Pau- Pays de l’Adour).

L’interdisciplinarité se traduit aussi par l’apport de l’épidémiologie dans l’axe relatif à l’évaluation de la santé psychosociale au travail en Aquitaine et sous la direction du Comité de pilotage interdisciplinaire. Il en est de même avec le croisement de la recherche juridique et des méthodes d’analyse de contenu dans le cadre de l’axe relatif à l’étude de la jurisprudence du travail et de la sécurité sociale en Aquitaine concernant les risques psychosociaux.

Bénéficier d’une approche comparée

L’ORRPSA bénéficie aussi du réseau de contacts développé au sein des travaux des ses membres. L’avantage est de pouvoir donner une dimension comparée à la journée annuelle. Cette deuxième journée en est la démonstration avec des intervenants venant de la province du Québec, de Suisse et de Belgique. L’intérêt de l’approche comparée est notamment de pouvoir mettre en perspective notre propre système au regard de la prise en compte des risques psychosociaux au travail, mais aussi de s’en servir comme une source d‘inspiration.

La 1ère journée de l’ORRPSA, relative à une approche jurisprudentielle comparée des risques psychosociaux au travail, avait ainsi réuni des intervenants représentants de l’Allemagne, de la Belgique, de l’Espagne, de la France, des Pays-Bas et de la Suède. L’ouvrage en cours de publication issu de ce colloque a été enrichi de contributions venant d’Italie et du Royaume-Uni.

 

Pour citer cet article :
Loic Lerouge, « Prévenir les risques psychosociaux au travail : l’affaire de tous », angles Droit, 6 décembre 2012. ISSN : 2261-2718. URL : http://anglesdroit.hypotheses.org/375

 


A connaître : site web de l’ORRPSA

A voir :

A lire :

 

(article mis à jour le : 19.02.2013)


Loïc Lerouge

Chargé de recherche CNRS

More Posts - Website

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *